star-header-small-book

Violet et Sonia Keppel

Violet et Sonia étaient les filles d’Alice Keppel. Élevées en Portman Square, Londres, elles ont profité d’une enfance inhabituelle, en voyant les aristocrates et les hommes politiques qui entraient et sortaient de la maison, ainsi que ‘Kingy’ leur surnom affectueux pour le roi Édouard VII (King Edward VII).

 

A l’âge de 10 ans, Violet a rencontré Vita Sackville-West, qui était deux années plus âgées. Une amitié intensive a développé entre les deux jeunes filles, ce qui est devenue éventuellement une aventure amoureuse passionnée dans leurs années adultes.    

vs1 vs2

Malgré sa confession d’amour pour Violet, Vita a épousé Harold Nicholson en 1913. Cela n’a pas les empêché de se voir, et elles ont continué leur aventure amoureuse. Ultérieurement Violet a épousé Denys Trefusis en 1919, une union arrangée par sa mère. Violet a détesté le mariage, et elle a exigé qu’ils n’aient jamais avoir des relations sexuelles, et il a accepté.

 

Violet et Vita ont pris les petits moments ensemble, et elles sont parties en France plusieurs fois. Elles se sont écrit les lettres poétiques et sincères quand elles étaient séparées, qui ont été publiées depuis. La situation est devenue critique en 1921, quand leur aventure romantique s’est terminée tristement, en partie à cause de la pression de leurs maris.  

 

Vita a continué en faisant les liaisons avec beaucoup d’autres, dont la plus célèbre était l’auteure Virginia Woolf. Vita était l’inspiration pour un des romans le plus connu de Woolf, Orlando, dont le personnage éponyme du roman a fourni le nom d’un de mes personnages dans La sœur de l’ombre.

 

A partir de 1923 Violet a vécu en France, séparé de Denys, et a commencé une relation avec Wineretta Singer, héritière d’entreprise Singer (fabricant de machines à coudre). Tout au long de sa vie, Violet a écrit de nombreuses de la poésie et de la prose, mais elle n’a jamais rivalisé avec le succès de Vita, qui d’ici-là était une auteure très connue, partie de la Bloomsbury groupe, qui a compris Virginia Woolf. Une partie du travail de Violet a été publié depuis par Vigaro Press, et son autobiographie Don’t Look Round (Ne pas détourner les yeux) (1952)  était inestimable dans ma recherche pour La sœur de l’ombre.

 

Sonia a mené une vie complètement plus tranquille avec son mari Honorable Roland Calvert Cubitt. Ses mémoires, The Edwardian Daughter (La fille édouardien) est un aperçu charmant d’une enfance édouardien, et compris les références voilées à ‘Kingy’, l’ami de sa mère. Sonia est aussi par hasard l’arrière-grand-mère de Camilla, la Duchesse de Cornwall, la femme du Prince Charles.

Violet Trefusis en 1920

Vita Sackville-West en 1913

alice-page-image kent-page-image bp-page-image Beatrix Potter Kent et la région des lacs Alice Keppel rarebooks-cover Rare Books