star-header-small-book

Alice Keppel  (1868 - 1947)

Mon personnage de Flora est envoyé de sa vie tranquille dans la région des Lacs pour vivre avec Alice Keppel, une personnalité célèbre dans la société de Londres. Comme Flora découvre bientôt, Mme Keppel était une maîtresse du Roi Eduard VII, plus communément appelé Bertie, et il lui a rendu visite souvent à Portman Square. Alice Keppel, bien qu’elle soit controversée, était une femme brillante et sociale, dont l’énergie était contagieuse. Elle a accueilli les plus grands hommes politiques et aristocrates de l’époque, et entre tous les maîtresses de Bertie, elle était la plus publique.

 

Alice est née en 1868 et élevé au château Duntreath à l’Ecosse. Elle a fait son entrée dans le monde en 1886 et elle est devenue une dame de la société tenue en haute estime, et elle a eu la réputation d’une des plus belles femmes de l’époque, avec ses yeux bleus, petite taille, cheveux châtain, et grande buste.

 

Après beaucoup de demandes des autres prétendants, en 1888 Alice a épousé George Keppel, un soldat qui a combattu dans le militaire avec les Gordon Highlanders et l’Artillerie de Norfolk.

 

Leur première fille Violet est née en juin 1984, et puis Sonia en 1990. Vous pouvez lire plus sur eux ici

alice1

En 1897, Alice était présentée à Bertie, à ce temps-là le Prince de Galles, qui s’est marié  avec Princesse Alexandra de Danemark en 1863. Alice est devenue avec peu de temps une des plusieurs maîtresses de Bertie. Son surnom affectueux pour elle était ‘La Favorita’.

 

Bien que les rumeurs de l’aventure entre Alice et Bertie soient en circulation dans la haute société à Londres, ce n’était qu’en février 1898 que Bertie a commencé de rendre visite publiquement à Alice à la maison Keppel à Portman Square. Au début de 1901, la Reine Victoria est morte et le 24 janvier Bertie est monté sur le trône comme Roi Eduard VII.

 

Pour les prochaines neuf années, Alice – et George – étaient une partie intrinsèque de la cour du Roi et ils étaient vus à la plupart des réunions du Roi. Le directeur financier du Roi, Sir Ernest Cassel, a aidé Alice aussi avec ses investissements, en lui rendant une femme très riche. Alice et ses filles ont accompagné le Roi à son visite annuel à Biarritz en France, où elle était traitée comme une reine.

 

Bertie a engendré prétendument un enfant avec sa maîtresse – on dit qu’en 1871  Lady Susan Vane Tempest a donné naissance à son enfant à Ramsgate, mais on sait rien de plus du sort du bébé, et Lady Susan est morte en 1875, et le secret était enterré avec elle.

 

Dans ses dernières années, la santé du Roi a commencé à s’affaiblir. Il aimait toujours la nourriture et l’alcool, il est devenu en surpoids, et il a continué à fumer ses cigares préférés, malgré un diagnostic de bronchite. Le 6 mai 1910, le Roi a fait deux infarctus, avant de tomber dans un coma. Alice a supplié la Reine de voir le Roi, et elle lui a montré une lettre que Bertie a écrite pour elle en 1902 comme preuve du fait qu’il a voulu elle à ses côtés. Il existe des rapports des témoins variables de ce qui s’est passé en réalité, mais on dit qu’Alice a eu une crise de nerfs, et elle a été traînée de son chambre par les gardes du palais. Le Roi est mort à 23h45 le même soir.  

 

On dit qu’il y avait une grande somme d’argent laissé par Sir Ernest Cassel, à côté du lit du Roi a sa demande. On dit que cet argent était prévu  pour Alice Keppel, mais que le Roi est mort avant qu’il pût  lui donner. L’écuyer du roi mort a rendu l’argent à Sir Ernest Cassel.

 

Rejetée par la cour formée par le nouveau Roi et la nouvelle Reine, George V et Mary de Teck, Alice et sa famille se sont retirés de la société de Londres et ils ont voyagé en Italie, Alger, Ceylan, l’Extrême-Orient et Chine pendant les deux années suivantes. En 1912, ils sont revenus à Londres, et pendant le premiere guerre mondiale, Alice encore a fait des soirées et les weekends pour les diplomats, les hommes politiques, et les correspondants de guerre.

 

En 1927, Alice a déménagé à Florence, en Italie, où ils ont vécu pour la reste de leurs vies, à l’exception de leur retour au Royaume-Uni pendant la deuxieme guerre mondiale. Quand Roi Eduard VIII a annoncé son abdication à cause de son intention à épouser la divorcée americaine Wallis Simpson, on a pu entendre Alice Keppel dire : « Les choses ont été faites beaucoup mieux à mon époque ». Elle est morte le 11 septembre 1947, et elle a été enterrée dans le Cemeteria deli Allori à Florence, proche de sa maison.

 

La vie d’Alice était l’epitome de la societe édouardienne  - en profitant des abondances de nourriture, alcool, et argent avant l’aube de la premiere guerre mondiale. Elle est immortalisée dans le roman le plus connu de Vita Sackville-West, Les Edouardiens, une parodie de l’aristocratie, comme Mme Romola Cheyne :

 

« Mme Cheyne était une femme de personnalité forte et courage vigoureuse malgré sa dureté, son matérialisme, elle n’était pas une âme méchante ».

 

L’histoire d’Alice et Eduard – l’ancien Prince de Galles – est liée au Prince de Galles actuel, Prince Charles, et sa deuxieme femme Camilla, la duchesse du Cornouailles. Alice Keppel était l’arrière grande mere de Camilla, et en revanche Eduard VII était larrier grand pere de Charles. Et par un coup du sort bizarre, les deux femmes, de la même famille mais avec des décannies entre eux, sont  les deux devenues maitresse d’un Prince de Galles.

George Keppel Alice and Violet Kind Edward and Queen Alexandra

George Keppel

violet-page-image kent-page-image bp-page-image Beatrix Potter Kent et la région des lacs Violet et Sonia rarebooks-cover Rare Books